DES FONDEMENTS À NOS JOURS

Avec plus de 150 ans d’histoire, l’Institution Saint-Jean se veut résolument ancrée dans son temps et vous donne l’opportunité de suivre votre scolarité de la maternelle jusqu’aux études post-bac.
Projet d'établissement
Fondation par Monseigneur REGNIER, Archevêque de Cambrai, d’un collège secondaire diocésain à Douai.

‍L’Institution est dirigée l’abbé Jean-Baptiste BLONDEL.
1854 Naissance de l’Institution Saint-Jean avec l’installation du collège diocésain de DOUAI dans l’ancien couvent des Brigittines rue Saint-Jean. 
1867 - Création de l’Association des anciens élèves.
Dès 1876 – Les enseignements et encadrement des élèves des prêtes et des séminaristes se voient également prodigués par les Sœurs de l’Ordre de la Charité de Sainte Marie de la forêt d’ANGERS.

LE XXème SIÈCLE

1958 – Inauguration de la nouvelle chapelle.
1959 – L’institution Saint-Jean évolue grâce à la loi DEBRE instaure un contrat d’association avec l’Etat qui permet à de nombreux laïcs (hommes et femmes) d’entrer dans l’Enseignement catholique et permet de remplacer progressivement le départ des prêtres.
1960 – fin de la direction de l’Institution Saint Jean par l’abbé Jean-Baptiste BLONDEL et succession par l’abbé Albert SCOHY dès 1959.
1964 – Fin de l’enseignement par les Sœurs de l’Ordre de la Charité de Sainte Marie de la forêt d’ANGERS


1966
– Prémices de la mixité des élèves au sein de l’Institution Saint Jean. 

1968 – L’école primaire prend place dans de nouveaux locaux flambant neufs.
Le C.E.G. de l’école des Frères de Deforest de Lewarde
intègre en partie l’Institution Saint Jean en s’installant dans les anciens locaux de l’école primaire. 
1975 -  Fusion du lycée de filles de l’Institution Sainte Clotilde avec le lycée de garçons de l’Institution Saint Jean.
Après 1983 – Réelle mixité des écoliers et collégiens.
1985 – fin de la direction de l’Institution Saint Jean par des prêtres et départ de l’abbé Albert SCOHY qui laisse la place un diacre laïc Robert CAREMIAUX
1958 – Inauguration de la nouvelle chapelle.

LE 19e SIÈCLE

Fondation par Mgr REGNIER, Archevêque de Cambrai, d’un collège secondaire diocésain à Douai.  L’Institution est dirigée l’abbé Jean-Baptiste BLONDEL.

Naissance de l’Institution Saint-Jean avec l’installation du collège diocésain de Douai dans l’ancien couvent des Brigittines rue Saint-Jean.

Création de l’Association des anciens élèves.

Les enseignements et l’encadrement des élèves par des prêtes et des séminaristes se voient également prodigués par les Sœurs de l’Ordre de la Charité de Sainte-Marie de la forêt d’Angers.

LE 20e SIÈCLE

Les bombardements de 1940 et surtout ceux 1944 détruisirent en grande partie le « vieux » Saint-Jean. Il faudra plus de 10 ans pour le reconstruire de 1945 à 1958.

Inauguration de la nouvelle chapelle

L’institution Saint-Jean évolue grâce à la loi Debré instaurant un contrat d’association avec l’Etat qui permet à de nombreux laïcs (hommes et femmes) d’entrer dans l’enseignement catholique en remplacement progressif des prêtres.

L’abbé Albert SCOHY succède à l'abbé Jean-Baptiste BLONDEL à la direction de l'institution Saint-Jean.

Fin de l’enseignement par les Sœurs de l’Ordre de la Charité de Sainte-Marie de la forêt d’Angers.

Prémices de la mixité des élèves.

L’école primaire prend place dans de nouveaux locaux flambant neufs.
Le C.E.G de l’école des Frères de Deforest de Lewarde intègre en partie l’Institution Saint Jean en s’installant dans les anciens locaux de l’école primaire. 

Fusion du lycée de filles de l’Institution Sainte-Clotilde avec le lycée de garçons de l’Institution Saint-Jean.

Après 1983 – Réelle mixité des écoliers et collégiens.

Fin de la direction de l’Institution Saint-Jean par des prêtres et départ de l’abbé Albert SCOHY qui laisse la place à Robert CAREMIAUX, diacre laïc.

Création d’un secteur post-bac par Robert CAREMIAUX dans l’Institution Saint-Jean avec l’ouverture de classes préparatoires économiques et commerciales option économique ensuite complétées par une option scientifique. 

LE 21e SIÈCLE

La direction de l’Institution se poursuit avec Antoine BERLAND, laïc, et ce jusqu’en 2009.
En 2003 Saint-Jean souffle ses 150 bougies et permet à plus de 2000 élèves (contre 150 aux origines de l'Institution) de continuer de s’épanouir et de se cultiver.

Encore de nos jours, et grâce à l'ensemble de sa communauté, l'histoire de l'Institution Saint-Jean s'écrit au présent et à l'avenir.

TÉLÉCHARGER L'HISTORIQUE PAR LES ANCIENS ÉLÈVES